PODCAST - Pour le préfet du Var, l’ampleur de l’incendie n’est pas liée à un manque de moyens

Photo Pompiers de France / twitter
Le gigantesque sinistre qui dévaste le massif des Maures depuis lundi donne énormément de difficultés aux secours. Le représentant de l’Etat dans le département a balayé toute éventuelle polémique sur les moyens mis en oeuvre, ce mercredi après-midi devant les médias.
- Photo Pompiers de France / twitter

Si les flammes sont aussi difficiles à maîtriser, ce n’est pas lié à un éventuel manque de matériel ni d’effectifs a affirmé ce mercredi le préfet du Var, Evence Richard. Lorsque le feu est survenu « il y avait des moyens humains et aériens à huit kilomètres qui n’ont mis que quelques minutes pour se rendre sur la zone », assure-t-il.

Selon le représentant de l’Etat, la violence du sinistre s’explique par les conditions météorologiques extrêmes (températures et vent) mais aussi par le relief escarpé du secteur.

Ce mercredi, 1200 pompiers étaient toujours mobilisés sur place, ainsi que 250 véhicules, cinq Canadair, quatre hélicoptères bombardiers d’eau, l’hélicoptère de commandement Dragon 83 et deux Dash pour larguer du produit retardant, selon un décompte fourni par la préfecture.