PODCAST Légèreté, terrasses bondées et soirée (un peu trop) courte dans le sud

Certains restaurants ont affiché complet midi et soir - Photo Matthias Galante
Partout de la Côte d'Azur à la Provence, la soirée est passée à une vitesse folle pour les adeptes des terrasses. Beaucoup se sont retrouvés, ce 19 mai, pour ce premier moment de légèreté et de convivialité tant attendu en prenant un verre sur le bord de mer ou tout simplement dans leur quartier ou village. Mais, attention, tout devait être plié à 21 heures. Pas toujours facile.
Malgré une jauge de 50% imposée, les terrasses sont restées pleines à Nice - Photo Matthias Galante

16h30. Rue Biscarra dans le centre-ville de Nice, derrière Nice-Etoile. Les terrasses sont bondées. Trois amis, la trentaine à l'allure hipster, sont autour d'une table, parasol fermé. Soleil, lunettes de soleil, deux bières et un verre de rosé. "Sur une échelle du kif, on est à 9 et demi sur 10" expliquent-ils au micro de SmartRadio. "On a la chance d'avoir un boss sympa qui nous a laissés sortir à 16 heures pour aller boire une pinte en terrasse, donc c'est cool". "C'est le retour de la vie normale" lance une voisine de table, sourire au lèvres. Pour beaucoup, la soirée s'est poursuivie au restaurant.

19h. Callian (Var). La terrasse du Bellevue, sous les platanes de la place du village est aussi bondée. Près de la fontaine, les habitués sont déjà là pour ne surtout pas louper leur première soirée au restaurant. Les verres sont pleins et les assiettes aussi. Surtout des pizzas ce soir. Les serveurs et leur patron Jacky sont partagés entre leur bonheur de retrouver leurs clients et le service qui doit aller vite. "Fermer à 21 heures, pour des français qui mangent d'habitude à 20 heures, c'est compliqué". Déjà 20h30. Dans 30 minutes il faut baisser le rideau, mais la terrasse est toujours bien remplie. "C'est la course, il nous reste une demi-heure pour servir les desserts et faire les additions, mais on s'adapte parce qu'on est contents d'ouvrir!"