PODCAST - Situation très délicate à bord du bateau de SOS Méditerranée bloqué en mer

Les conditions deviennent très difficiles sur le navire touché par la canicule du sud de l’Europe. (Photo Flavien Gasperini / SOS Méditerranée)
L’ONG basée à Marseille en appelle aux États européens pour débarquer, dans un port sûr, 553 migrants secourus ce week-end. Les rescapés doivent affronter des conditions très difficiles après un périple où certains ont subi des sévices.
L’ONG cherche une solution pour que son bateau puisse accoster au plus vite. - Photo Flavien Gasperini

La situation se dégrade sur le bateau Océan Viking de l’ONG SOS Méditerranée. L’embarcation, bloquée près de l'île italienne de Lampedusa (Sicile), compte à son bord 553 migrants qui ont été secourus ce week-end au large de la Libye. Parmi eux, 119 mineurs, quatre femmes enceintes et un bébé de trois mois. 

L’extrême chaleur qui règne dans le sud de l’Europe rend les conditions délicates sur le pont du navire. Certaines personnes se sont évanouies. L’espace réduit favorise des tensions. 

L’ONG demande aux autorités maritimes de pouvoir accoster en urgence afin de permettre aux réfugiés de débarquer. Mais, pour l’instant, aucune solution n’a été trouvée. Les explications de la directrice adjointe de SOS Méditerranée, Fabienne Lassalle au micro de SmartRadio.

Depuis le mois janvier, 1176 migrants sont morts en Méditerranée. C'est déjà le double du nombre de personnes décédées en mer durant toute l'année 2020.