David Lisnard explique son dépôt de plainte pour diffamation contre Renaud Muselier

Le maire LR de Cannes a déposé une plainte en diffamation contre le président de la région Paca Renaud Muselier. Les deux hommes sont en conflit ouvert depuis plusieurs jours, alors que le Conseil régional ne veut plus subventionner le Comité régional du tourisme de la Côte d’Azur, dont David Lisnard est le président, au profit d'une structure "grande région".
Les propos de Renaud Muselier étaient mensongers et malveillants pour David Lisnard - Photo Département 06

Une petite phrase de Renaud Muselier a mis le feu aux poudres. Le président de région avait déploré mi-juillet "que David Lisnard se serve du CRT pour financer sa campagne présidentielle". C'est purement de la diffamation pour David Lisnard qui a réagi ce mardi soir au micro de l'Agence de presse SmartRadio. "Si je vous dis que vous détournez de l'argent public, vous en pensez quoi?" explique l'élu qui ne cherche pas à faire de la publicité autour de ce dépôt de plainte.

Affirmant qu’il « ne cherche pas à faire polémique », le maire de Cannes estime néanmoins que les déclarations de Renaud Muselier étaient "grotesques". "Lorsqu'un propos malfaisant, malveillant et mensonger est prononcé (...) il est normal de faire valoir ses droits", ajoute-t-il.

David Lisnard est en tous cas clairement soutenu par le clan Les Républicains du département des Alpes-Maritimes. Charles-Ange Ginesy, son président, a annoncé lors d'une conférence de presse, ce mardi après-midi, que le conseil départemental allait mettre la main à la poche et financer lui-même le Comité régional du Tourisme de la Côte d’Azur en se substituant à la Région. Et ce, argumente-t-il, afin notamment de préserver les 20 emplois de la structure.

Coût de la facture : 730 000 euros par an selon Charles Ange Ginésy : « Le Département prend aujourd’hui la décision forte de compenser à 100 % le désengagement de la Région auprès du CRT Côte d'Azur France pour qu’il puisse continuer à œuvrer efficacement et dans la proximité, affirme-t-il, les professionnels du tourisme de la Côte d’Azur ont besoin de leur outil de promotion ».